Créer un site internet

Causse Méjean et gorges du Tarn

"...A la découverte du Causse Méjean (Lozère) et des gorges du Tarn..."

La Lozère est un département très agricole, limitrophe de la partie sud du Cantal et de la Haute-Loire, de l'est de l'Aveyron, de l'ouest de l'Ardèche, et au sud, le Gard, il s'agit en outre du département le moins peuplé de France et à la densité de population la plus faible. Son chef-lieu est Mende. La Lozère est géographiquement orientée essentiellement vers le bassin Adour-Garonne mais aussi vers le bassin Rhône-Méditerranée et le bassin Loire-Bretagne. La Lozère se trouve dans le sud est de la France.

Carte Lozère

Le causse Méjean (Mejan en occitan) est un vaste plateau calcaire français faisant partie des Grands Causses. C'est le plus haut des plateaux caussenards avec une altitude variant de 800 m à 1 247 m au mont Gargo. Sa superficie approche les 340 km2 (34 000 hactares). Le causse Méjean est compris en totalité dans le périmètre du site des causses et des Cévennes inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le .Situé en France dans le Massif central en Lozère, le Méjean est ceinturé des vallées impressionnantes de la Jonte au sud, du Tarnon à l'est et du Tarn au nord et à l'ouest. Il doit son nom de Mejan qui signifie "médian" ou "moyen" en occitan, à la position centrale qu'il occupe, entre le causse de Sauveterre au nord, et le causse Noir au sud

Le causse Méjean

Les gorges du Tarn sont un canyon creusé par le Tarn entre le Causse Méjean et le Causse de Sauveterre. Ces gorges se trouvent principalement dans le département français de la Lozère, mais sont également visibles en Aveyron.

Les gorges du tarn entre les departements de la lozere et de laveyron

Le Tarn prend sa source sur le mont Lozère et c'est immédiatement à la sortie de ce massif montagneux granitique que la rivière aborde les plateaux des grands Causses. La traversée de cette zone calcaire se fait par un canyon profond de 400 à 600 m que la rivière a creusé au fil du temps entre Quézac et Le Rozier (Lozère) sur une longueur de 53 km.

Bateliers des Gorges du Tarn

"Toutes les photographies qui se trouvent ci-dessous sont la propriété exclusive de leur auteur. Toute utilisation est soumise à l'autorisation du photographe". D'avance merci. Les légendes ainsi que tous les clichés présents sur cette page ont été réalisés par mes soins.

Agréable visite...

Saint-Saturnin est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Saint-Saturniens. On peut y admirer le château qui date du XIIIème siècle, le ferradou, l'ancien four à pain, les lavoirs désaffectés ainsi que quelques fontaines, visibles dans le village.

Img 1064

Img 1063

Img 1065

Saint Saturnin

Img 1070

Florac est  une commune déléguée de la commune nouvelle de Florac-Trois-Rivières en fusionnant avec La Salle Prunet. Elle est également le siège du parc national des Cévennes. Ses habitants sont appelés les Floracois. Depuis 2014, la commune fait partie du réseau national village étape.

Img 1142

Img 1143

Img 1131

Img 1134

Img 1150

Sainte-Enimie est une ancienne commune française. Elle a été intégrée en 2017 à la commune nouvelle de Gorges du Tarn Causses. Située dans les gorges du Tarn, le village de Sainte-Enimie est adhérent à l'association des plus beaux villages de France. Le village est disposé sur le flanc du causse de Sauveterre, que la commune englobe en grande partie. Les communes voisines sont : au nord Chanac et Balsièges ainsi qu'une partie de Valdonnez, à l'est sur les gorges du Tarn (Isapagnac, Quézac et Montbrun), au sud de l'autre côté du Tarn Hures-La-Parade et à l'ouest Mas-Saint-Chély et Laval-Du-Tarn. Entre le causse Sauveterre au nord et le causse Méjean au sud, deux plateaux d'altitude moyenne supérieure à 1 000 m, le Tarn s'écoule dans de grandioses gorges. Ses rives sont couvertes par la forêt domaniale des gorges du Tarn.

Img 1247

Img 1249

Img 1264

Img 1265

Img 1270

Img 1267

Img 1287

Img 1272

Img 1288

Img 1261

L'aven Armand est une cavité souterraine naturelle française située sous le causse Méjean, entre Meyrueis et Sainte-Enimie sur le territoire de la commune de Hures-La-Parade. Un aménagement comprenant notamment une entrée artificielle et un funiculiare facilite la visite touristique de cette cavité réputée pour sa « forêt de stalagmites ».La salle principale, dont le sol se situe à 100 mètres de la surface, est longue de 110 m, large de 60 m, pour une hauteur moyenne de 45 m. Elle abrite une forêt de plus de 400 stalagmites dont une de 30 m de haut, l'une des plus hautes d'Europe. C'est le 11 juin 1927 que l'Aven Armand est aménagé et rendu accessible au public grâce au percement d'un tunnel de 208 mètres de long en pente douce, équipé de marches. Aujourd'hui, c'est un funiculaire qui permet de descendre dans la caverne. L'aven est composé d'une cheminée d'accès et d'une vaste salle en pente. C'est par cette cheminée que sont arrivés Louis Armand et ses compagnons. Au fond de la salle se trouve une forêt de grandes stalagmites. La chute des gouttes d'eau depuis une certaine hauteur explique la forme en « empilement d'assiettes » de certaines stalagmites. Plus généralement, les différentes vitesses d'écoulement de l'eau expliquent les diverses formes de stalagmites (en draperies, en orgues, verticaux...).

Img 1376

Img 1377

Img 1379

Img 1385

Img 1380

Img 1389

Img 1387

Img 1415

Img 1395

Le causse Méjean: ce causse montre un paysage fortement modifié, profondément marqué par l'empreinte humaine, l'élevage ovin essentiellement. Sur le Méjean, les pelouses et les landes à buis et à génévrier, parfois morcelées de plantations de pin noir, couvrent la partie orientale du plateau : le Causse nu. Les vastes espaces vallonnés couverts de pelouses sèches ne sont pas sans évoquer un paysage steppique, presque désertique. Pourtant, on rencontre en traversant ces espaces largement ouverts de nombreuses espèces rares et remarquables. Une partie de ce Causse est d'ailleurs couverte par la zone de protection du Parc national des CévennesLes chevaux de Przewalski ont ici trouvé un territoire qui leur ressemble et les vautours règnent sur les falaises du Méjean. C'est certainement une des zones les moins peuplées de la région, les villages sont rares et les steppes immenses, pourtant ces espaces ne vous laisseront pas indifférent.

Img 1445

Img 1840

Img 1954

Le chaos de Nîmes-le-Vieux est un site ruiniforme situé dans la commune de Fraissinet-De-Fourques, dans la partie sud-est du causse Méjean. Il est accessible par le col du Perjuret entre Florac et Meyrueis. Inscrit en zone centrale du parc national des Cévennes, le chaos de Nîmes-le-Vieux a été baptisé ainsi, en 1908, par son découvreur, Paul Arnal, pasteur à Vebron, par analogie avec le chaos de Montpellier-Le-Vieux, un site similaire découvert 25 ans plus tôt par Louis De Malafosse puis exploré par le grand géographe Edouard-Alfred Martel. En 1910, ce dernier publiait d'ailleurs dans la revue Causses et Cévennes un article consacré au site : « Des hameaux du Veygalier et de l'Hom jusqu'à la Borie de Galy et à la Fontaine d'Aures, il se développe à l'altitude moyenne de 1 100 m sur près de 4 km d'étendue. C'est un front de falaises, un ressaut de la surface du causse Méjean, qui présente une grande longueur de demi-cirques, tous hérissés de centaines de rocs dolomitiques, troués, taillés, sculptés... »

Img 1872

Img 1873

Img 1948

Img 1938

Img 1934

Img 1939

Au sud-ouest de la Lozère, entre causse Méjean et causse de Sauveterre, la rivière Tarn, après avoir pris naissance au mont Lozère puis dévalé les pentes des Cévennes, traverse sur 53 kilomètres, entre Quézac et Le Rozierdes paysages spectaculaires, ponctués de sites remarquables et de points de vue époustouflants!. Vertigineuses falaises calcaires pouvant atteindre 500 mètres de haut, cours du Tarn alternant eaux calmes (planiols) et rapides (rajols), chaos rocheux et cirques sauvages, mais aussi châteaux, églises romanes, hameaux et villages typiques, sont autant de merveilles qui font la renommée de ce territoire préservé.Img 1599

Img 1596

Img 1867

Photographies et légendes: Philippe DEUSCHER

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site