Poésies enfantines natures

...Poésies enfantines en hommage à Dame Nature... 

 ****** 

Voici que la saison décline

Voici que la saison décline,

L'ombre grandit, l'azur décroît,

Le vent fraîchit sur la colline,

L'oiseau frissonne, l'herbe a froid.

Août contre septembre lutte;

L'Océan n'a plus d'Alcyon;

Chaque jour perd une minute;

Chaque aurore pleure un rayon;

La mouche, comme prise au piège,

Est immobile à mon plafond;

Et comme un blanc flocon de neige,

Petit à petit, l'été fond. 

Victor HUGO (1802-1885)

 

******

 Un écureuil sur la bruyère,Feuille en automne à Colombier Fontaine - Doubs - Octobre 2009

Se lave avec de la lumière,

 Une feuille morte descend,

Doucement portée par le vent,

Et le vent balance la feuille,

Juste au-dessus de l'écureuil,

Le vent attend, pour la poser,

Légèrement sur la bruyère,

Que l'écureuil soit remonté,

Sur le chêne de la clairière,

Où il aime à se balancer,

Comme une feuille de lumière.

Maurice CARÊME (1899-1978)

 

******

 

 Crayons de couleur

  Le vert pour les pommes et les prairies,

Le jaune pour le soleil et les canaris,

Le rouge pour les fraises et le feu,

Le noir pour la nuit et les corbeaux,

Le gris pour les ânes et les nuages,

Le bleu pour la mer et le ciel,

Et toutes les couleurs pour colorier

Le monde

Chantal COULIOU (1961)

 

******

Myosotis

 J'aime les étangs et j'habite

Partout où l'eau se creuse un lit.

Ma fleur d'un bleu pâle s'agite

Au moindre vent, au moindre bruit.

Ma coupe d'or est si petite

Qu'une larme d'oiseau l'emplit.

Alphonse DE LAMARTINE (1790-1869)

******

 

Philippe DEUSCHER