Patrimoine du nord Franche-Comté

"A la découverte du patrimoine naturel et

architectural dans le nord Franche-Comté"

Franche-Comté

Le pont sarrasin à Vandoncourt

Le pont Sarrasin tire son nom de la légende d'Allima bien connue dans le pays. Cette légende pourrait remonter au VIIIème siècle au temps des invasions des Sarrasins. les Sarrasins furent comme tout le monde l'a appris, stoppés à Poitiers par Charles Martel en 732. Mais quelques uns remontèrent jusqu'à Vandoncourt où la bataille fit rage. Essayant de s'échapper de sa maison en flamme, la jeune Allima fut enlevée par un cavalier sarrasin. Le ravisseur prit, devant les villageois impuissants, un sentier étroit à travers la forêt. Allima reconnaît le chemin et sait qu'il passe sous l'arche. Elle décide de se précipiter dans le gouffre, car la mort est pour elle plus douce que l'esclavage. Au moment de passer sous l'arche, elle se débat si violemment que le cheval fait un écart sur le sol glissant. Le sarrasin lâche Allima, espérant ainsi sauver sa vie, mais le cheval entraîne son cavalier dans sa chute. Il se fracasse la tête sur les rochers en contre bas. Allima par miracle, tombe sur les joncs et la mousse qui bordent le torrent en contre bas ce qui lui sauve la vie. Après avoir repris ses esprits, Allima est recueillie par des réfugiés. Sa révolte va servir d'exemple à toute la région qui finit par chasser l'envahisseur. Toute sa vie, Allima sera considérée comme la bienfaitrice de la région.

Le Pont Sarrazin à Vandoncourt

Le musée Peugeot à Sochaux

Le musée a été construit par la famille Peugeot sur le site industriel de Sochaux, qui est toujours en activité. En 1982, Pierre Peugeot fonde l'association "L'aventure Peugeot" et aménage en 1984 un musée pour rassembler les collections de la famille Peugeot et de la marque. Il est ouvert au public en 1988. En 2000, le musée a triplé sa surface d'exposition et aujourd'hui, il comporte 450 véhicules dont une centaine exposés. 300 cycles et motocycles dont une cinquantaine exposés, 3000 objets de la marque.

Le musée Peugeot à Sochaux

 Le théâtre gallo-romain à Mandeure

Il date du 1er siècle après Jésus-Christ, il a été découvert en 1819, les fouilles ont commencé en 1820, et depuis 1964, il est classé aux monuments historiques. Il est adossé à une colline partiellement creusée. Il n'y a pas de mur de scène car à l'époque, il y avait un temple gallo-romain. C'est un des plus grands théâtre de France, avec ses 142 mètres de diamètre, il pouvait accueillir 15000 à 18000 personnes. Il est dans un remarquable état de conservation.

Le théâtre gallo-romain de Mandeure

Le lion de Belfort

Le lion de Belfort, monument historique érigé par Frédéric-Auguste Bartholdi est le symbole de la liberté et de la résistance héroïque des troupes belfortaines menées par le colonel Denfert-Rochereau, face à l'armée prussienne en 1870-1871. C'est une structure monumentale en haut-relief, située au pied de la citadelle

Le lion de Belfort

 Le fort du Mont Bart 

Le fort du Mont Bart est un fort construit entre 1874 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'est de la France du type Séré de Rivières et faisant partie intégrante du môle défensif du Lomont. Il est situé à 483 mètres d'altitude, au sommet d'une colline appelée le Mont Bart (commune de Bavans), à proximité de Bavans, de Bart. On ne connaît pas de nom à ce fort, alors qu'un décret du général Boulanger prévoyait un nom de baptême pour chaque ouvrage.

Le fort du Mont Bart

 Le temple Saint Martin à Montbéliard 

Construit il y a plus de quatre siècles (1601) sous la direction de l'architecte wurtembergeois Heinrich Schckhardt, cet édifice matérialise le particularisme du Pays de Montbéliard: un îlot de protestantisme luthérien, de langue française, gouverné pendant plus de quatre siècles par une dynastie allemande, la famille de Wurtemberg. En son temps, la construction du temple couronne la politique religieuse du prince Frédéric, Duc de wurtemberg, marquant le triomphe du luthéranisme. Outre ses qualités architecturales, il convient de ne pas manquer son plafond à caissons, son orgue et son escalier à vis.

Le temple Saint Martin à Montbéliard

L'église Saint Maimboeuf à Montbéliard

Bâtie de 1850 à 1875 à la demande du cardinal Mathieu pour affirmer la reconquête du catholicisme sur le luthéranisme, l'église saint Maimboeuf domine la ville. Un abondant décor de style néo-renaissance orne les façades. A l'intérieur, un retable en bois polychrome fait face idéalement à l'autre extrémité de l'église à un orgue de bois de mêmes proportions (10 mètres de haut).

Eglise saint Maimboeuf à Montbéliard

Le parc du près la rose à Montbéliard 

Ce parc d'agrément, voué à la culture scientifique et technique, forme une presqu'île de 10ha, en centre ville, entre rivière et canal. Il est agrémenté de plus de 100 variétés végétales, d'une peupleraie majestueuse, d'un labyrinthe végétal, et d'un parc ludique et sportif. Ce jardin urbain mêle habilement le ludique (aires de jeux, parcours de pêche et canoë) à la culture scientifique et technique. Des expositions s'y succèdent chaque année pour favoriser l'éveil des jeunes générations aux sciences et aux techniques.

Parc du Près la Rose à Montbéliard - Doubs - Avril 2011

Philippe au lac de Melo - Haute Corse - Août 2013

...Agréable visite...

Philippe DEUSCHER